0 vote
+
Vote up!
-
Vote down!

Robert Doisneau, les années : une exposition en honneur de ce chroniqueur de la vie mondaine

Posté par webpro dans la rubrique Mode 08 March 2017
0
0

 

 

Robert Doisneau est un célèbre photographe français ayant puisé sa réputation par ses photographies en noir et blanc des rues de Paris d’après-guerre et de sa banlieue. Une exposition baptisée « Robert Doisneau, les années Vogue » débute ce mercredi 8 mars à la ville de Versailles.
Robert Doisneau a fait des photos de mode pour le prestigieux magazine Vogue dans les années cinquante et soixante. Après tant d’années, les photos prises par ce photographe sont visibles pour la première fois par le grand public à la chapelle de l’ancien Hôpital royal à Versailles. L’idée vient en effet des deux filles du photographe et à travers les images, on découvrira un Doisneau reporter mondain pour le magazine Vogue.
L’exposition se déroule ainsi dans le fameux écrin de l’Espace Richaud. Le public aura l’occasion d’admirer les œuvres du célèbre témoin du « Baiser de l’hôtel de ville » et de la banlieue ouvrière étalés dans un espace de 1000m², sur trois étages. L’exposition dévoile 73 tirages en noir et blanc et 4 couvertures originales du magazine Vogue. Robert Doisneau avait photographié des gens ordinaires. Parmi les 500 000 négatifs qu’il avait laissés derrière lui, on découvre des artisans, bistrots, clochards, gamins des rues, des amoureux ou encore des bateleurs… De somptueux bals et mariages e l’après-guerre, ou encore les ateliers de mode ainsi que d’autres personnalités des années 1950 comme Picasso n’échappent pas à l’objectif de Robert Doisneau. D’ailleurs, on découvre une photo de ce dernier en train de retoucher une couverture de Vogue.
Au début des années 50, lorsque Robert Doisneau travaille pour le magazine Vogue, il a décidé de mettre fin à ses contrats rapidement. En 1986, il a expliqué qu’il allait sombrer dans le confort et la mollesse et qu’il avait acheté une baignoire et une voiture…  « Je n’avais plus besoin de rien dans la vie » déclare-t-il.