0 vote
+
Vote up!
-
Vote down!

Ouverture du festival de Cannes 2010 : Aperçu des films

Posté par Marie-Anne dans la rubrique Cinéma 14 May 2010
0
0

Petit aperçu des principaux films du festival de Cannes 2010 qui s'est ouvert le 12 mai avec le film "Robin des bois". 

Le festival de Cannes existe depuis 1946, c'est un des plus anciens festivals au monde. Par rapport à ses homologues européens, il est plutôt fermé - réservé à un public professionnel : cinématographes et presse industrielle.

Cette année 19 films sont présentés à Cannes. Plusieurs critiques de cinéma ont misé sur les films d'Asie. Mais rien n'est encore joué puisque le jury et le choix du meilleur film sera guidé par l'imprévisible Tim Burton. 

 «Another year» de Mike Leigh 


C'est un drame familial avec Lesley Manville, Jim Broadbent, Imelda Staunton. Mike Leigh participe pour la quatrième fois au festival de Cannes. 

«Chongqing Blues» de Wang Xiaoshuai

Le dernier film du réalisateur chinois - un drame qui parle d'un capitaine dans la plénitude de ses forces, qui doit tuer son fils aîné, pressé par des circonstances féroces. 

 «Uncle Boonmee Who Can Recall His Past Lives» d'Apichatpong Weerasethakul


Le film au nom le plus long cette année, parle d'un homme âgé qui revient chez lui pour mourir. Il y rencontre les esprits de sa femme et de son fils et d'autres visions. Le réalisateur "arthouse" Apichatpong Weerasethakul est aimé par les critiques européens. Il est le plus sûr prétendant à la victoire de Cannes 2010. 

«Copie conforme» Abbas Kiarostami

Le premier film du réalisateur Iranien crée au-delà de sa patrie. Il est consacré aux relations de la fameuse Juliette Binoche et l'écrivain britannique William Shimell. Abbas fait sa quatrième apparition à Cannes. ces dernières années il expérimente plutôt dans les vidéos donc c'est une chance pour lui de revenir au grand écran.

«Mon bonheur» de Sergey Loznitsa


Le documentaliste russe renommé Sergey Loznitsa s'est orienté vers le cinéma d'art. Le film "Mon bonheur" parle d'un chauffeur-routier Georguy qui laisse sa femme infidèle à la maison pour entreprendre un long voyage à travers la russie. C'est un film d'auteur sur l'immersion dans le monde de l'angoisse, de la cruauté et de la trahison. Loznitsa débute dans le programme de Cannes.

«The Housemaid» d'Im Sang-soo

Ce remake du classique coréen de 1960 est consacré à l'affaire sexuelle du père de famille avec sa femme de chambre. D'habitude les remakes et d'autant plus les thrillers sont peu populaires chez le jury de Cannes. On peut regarder gratuitement l'original du film sur le site «The Auters»

« Outrage» de Takeshi Kitano

Après une trilogie de films semi-biographiques Kitano revient vers le genre criminel. Son nouveau film est consacré à Yakudza, un chef de bande, qui essaie d'atteindre le sommet de la hiérarchie criminelle. Le film promet d'être très cruel.

 «Fair Game» de Doug Liman

Le seul film américain dans le concours principal, et le plus cher, il semble. Dans ce thriller tourné selon les mémoires de l'agent dé-classifié de la CIA on retrouve Naomie Watts et Sean Penn. 

«Soleil trompeur 2» de Nikita Mikhalkov

Ce choix le plus discutable est attribué à la politique agressive du promoteur international du film Wild Bunch, qui aurait "poussé en forçant" Mikhalkov dans le concours. En Russie le film a déjà été critiqué de toutes parts, alors on attend la réaction de Cannes.

 « Biutiful» d'Alejandro González Iñárritu


Dans "Biutiful" Iñárritu revient vers l'espagnol et fait son premier film sans son scénariste constant Guillermo Arriaga, avec Javier Bardem en rôle principal. Le sujet du film est spécialement non-original: les années s'écoulent, les amis d'école se trouvent de différents côtés de la loi. 

« Tournée» de Mathieu Amalric

La comédie du réalisateur-acteur Mathieu Amalric est consacrée à un metteur en scène malchanceux interprété par l'auteur même. Pour obtenir le succès à tout prix dans son métier, le personnage principal part en tournée avec un groupe de stripteaseuses. Depuis "Barton Fink" aucune comédie n'a reçu la Palme d'Or à Cannes, mais Amalric peut prétendre aux nominations d'acteur. 

  «Des hommes et des dieuх» Xavier Beauvois


Le film est fondé sur les faits réels de 1996, notamment sur le massacre de sept moines en Algérie. Casting: Lambert Wilso et Michael Lonsdale. 

  «La nostra vita» de Daniele Luchetti

Le seul film italien à Cannes cette année, raconte l'histoire d'un travailleur d'usine veuf, qui est obligé de devenir criminel pour nourrir ses deux fils. Le rôle principal est interprété par Elio Germano. 

 «Hors-la-loi» de Rachid Bouchareb


Ce film du réalisateur algérien, est en fait une suite de son film Indigènes, qui a reçu le prix "meilleur acteur" à Cannes 2006. Dans le film "Hors-la-loi" les mêmes acteurs luttent pour l'indépendance de l'Algérie. Les derniers films de Bouchareb ont attiré l'attention du public du festival alors il a de bonnes chances. 

 « Poetry» de Lee Chang-dong

Le deuxième participant du festival de Corée du Sud, Lee Chang-dong présente l'histoire d'une femme âgée, habitante de banlieue, qui commence à avoir du goût pour la poésie à la fin de sa vie. En même temps son petit-fils se trouve au centre d'une enquête de meurtre. 

 «La princesse de Montpensier» de Bertrand Tavernier

Le drame masqué La princesse de Montpensier est une mise à l'écran de la nouvelle de Madame de la Fayette. On force une aristocrate à se marier au Duc de Montpensier tandis qu'elle aime le Duc de Guise. Les jeunes comédiens français en rôles principaux: Grégoire Leprince-Ringuet, Mélanie Thierry et Gaspard Ulliel.

 «Un homme qui crie» de Mahamat-Saleh Haroun


Le premier film du Tchad depuis 63 ans à Cannes est consacré aux problèmes de l'Afrique contemporaine. Le héros principal âgé de 60 ans est licencié et on embauche son fils. En 2006 Haroun a obtenu le prix spécial du jury au festival de Venise pour son film "Saison sèche", alors il pourrait avoir un autre prix à Cannes, selon le principe géographique par exemple. 

«Tender Son -- The Frankenstein Project» de Kornél Mundruzcó

Le film hongrois est une nouvelle vision du roman classique de Frankenstein où le rôle de monstre est donné à un enfant revenu de l'internat, qui cherche à être aimé par sa famille. Le spectacle du même nom qui a connu le succès aux festivals des théâtres européens, est à la base du film.

 «Route Irish» de Ken Loach

Le dernier film sélectionné au programme officiel est "Route Irish" du réalisateur britannique Ken Loach. L'action se passe en Irak où deux amis travaillent dans la garde contractuelle. Un est tué, l'autre commence sa propre enquête. 

A part la sélection officielle, la programmation de Cannes présente les films en 13 programmes différents. Les plus intéressants sont "Un Certain Regard" et "Quinzaine des réalisateurs". Le 23 mai on connaîtra les films gagnants.