Insolite

0 vote
+
Vote up!
-
Vote down!

Limiter la consommation de plastique avec Ooho, l’eau qui se mange

Posté par webpro dans la rubrique Insolite 17 February 2016
0
0

 

On est tous conscient du danger des plastiques sur notre environnement. Skipping Rocks Lab, une startup anglaise a donc imaginé une alternative aux bouteilles d’eau en plastique. En effet, ce nouveau type d’emballage est fabriqué à base d’algues comestibles et biodégradable. C’est le premier projet de cette startup londonienne créée par Rodrigo Garcia Gonzalez, Guillaume Couche et Pierre Paslier. Ces trois diplômés d’un Master de Science en Design de l’Impérial College de Londres ont déjà remporté le Lexus Design Award en 2014.

Ooho a été inventé par Skipping Rocks Lab pour épargner notre planète des risques de l’usage des bouteilles en plastique. Grâce à ce projet, on peut consommer de l’eau contenue dans une membrane constituée d’algue. Pour ce faire, il suffit de percer la membrane protectrice de la bulle et on pourrait tout de suite boire l’eau que cette enveloppe végétale contienne.  Selon les explications des créateurs de ce projet, la forme des liquides résulte du fait qu’ils exercent une tension sur la surface. Ils ont également rajouté qu’Ooho imite ce comportement en encerclant l’eau à l’intérieur d’une membrane comestible d’algue. Une nouvelle manière de stocker de l’eau qui pourrait très bien remplacer les bouteilles d’eau. Rodrigo Gracia Gonzalez a également précisé que n’importe qui peut faire des Oohos ! « … dans sa cuisine, modifier ou même créer une nouvelle recette. Ce n’est pas du Do It Yourself, mais du CIY, Cook It Yourself » a-t-il précisé.

Ooho est très facile à réaliser et il ne coûte pas trop cher. Disposant d’une forte résistance, hygiénique, biodégradable et comestible, ce contenant est un excellent choix pour contribuer à la protection de la nature. De toute façon, le but de ce projet est de limiter les déchets, surtout durant les évènements sportifs. Skipping Rocks Lab a récemment gagné la confiance de l’Union Européenne et bénéficie d’une importante subvention pour introduire ce concept à grande échelle.