0 vote
+
Vote up!
-
Vote down!

Film, Look de cinéma : «Marie Antoinette» de Sofia Coppola avec Kirsten Dunst.

Posté par Marie-Anne dans la rubrique Cinéma 29 March 2010
0
0

Sofia Coppola est la femme réalisateur la plus connue. Ses films : histoire tragique d'adolescentes d'une banlieue américaine («Vierges-suicidées») ou la solitude d'un homme dans une ville inconnue et étrangère («Lost in Translation»), sont toujours plein de délicatesse féminine. 

Les films de Sofia Coppola sont détaillés avec un sujet simple, sans points culminants manifestes et accents intentionnels. Ils sont plutôt emprunts de nuances pastel sur fonds flous avec pour fond sonore le groupe New Order - cela s'explique par l'attache de Sofia Coppola pour la mode et la musique. De ce fait, ses films sont souvent critiqués sans fondement.

Le film «Marie Antoinette», tourné en 2006, n'a pas échappé à la critique - on a accusé Sofia Coppola d'attitude "dédaigneuse envers l'histoire", mais cela ne lui a pas empêché d'obtenir l'Oscar des meilleurs costumes (costumière - l'Italienne Milena Canonero). 

Côté costumes, Sofia Coppola n'a pas souhaité imiter l'image historique de Marie-Antoinette, alors Milena Canonero a interprété à sa manière le style "rococo", très populaire à l'époque de Louis XIV. 

C'est Kirsten Dunst qui interprète le rôle de Marie-Antoinette dans ce film. Ses tenues ne sont pas riches en détails et draperies, elles sont simples comme elle. 

C'est bien installée au palais, que Marie-Antoinette commence à dépenser des fortunes pour ses bijoux et tissus luxueux.

A la fin du film, la veille de l'exécution, elle est triste et morose ce qui se traduit dans son aspect extérieur. 

L'amante du roi, Madame du Barry (Asia Argento) est en contraste avec Kirsten Dunst. Ses tenues sont de couleurs fortes et vives comme le bleu profond par exemple - aucun romantisme. 

Les costumes des personnages secondaires méritent aussi une attention toute particulière car la Cour de Versailles de l'époque était une vraie ruche de personnages et de caractères de toute sorte.  

Toutes les chaussures du film sont des Manolo Blahnik, sauf la célèbre paire de baskets Converse, dans une des scènes. 

Finalement, avec ce film Sofia Coppola a voulu détruire tous les clichés liés au nom de Marie-Antoinette. Selon Sofia, ce n'était pas une fille impitoyable et stupide, comme on le pense parfois, mais une nature humaine qui aimait les vêtements de luxe et prendre du bon temps.